La vente aux enchères d'automne 2011 de la Maison Heffel fracasse un record mondial pour un tableau canadien contemporain, et la vente atteint un total de
16,8 millions $

La toile Nineteen Ten Remembered, de Jean Paul-Lemieux, s'est vendue plus de 2 millions $, battant un record mondial de vente pour une oeuvre d'art canadien d'après-guerre et contemporain vendue aux enchères.


TORONTO, le 24 novembre 2011

En vedette

  • La vente aux enchères d'automne 2011 de la Maison Heffel est maintenant la cinquième vente en salle au montant brut le plus élevé, avec des ventes totalisant 16,73 millions $.
  • La toile Nineteen Ten Remembered, de Jean-Paul Lemieux, s'est vendue 2,34 millions $, battant le record international de vente aux enchères pour une oeuvre d'art canadien d'après-guerre et contemporain, détenu jusque-là par une oeuvre de Jean-Paul Riopelle.
  • L'aquarelle War Canoe, Alert Bay, d'Emily Carr, s'est vendue 1,22 million $, établissant un nouveau record pour une aquarelle canadienne vendue aux enchères.
  • Le Rocky Mountain Sketch CXXI (Mount Robson), de Lawren Stewart Harris, s'est vendu bien au-dessus de sa réserve, au montant impressionnant de 1,81 million $.
Jean Paul Lemieux
Jean Paul Lemieux
Nineteen Ten Remembered

TORONTO, le 24 novembre 2011 - La Maison Heffel de vente aux enchères de beaux-arts canadiens a ouvert ce soir la saison des ventes aux enchères au Canada, avec une vente de chefs-d'oeuvre canadiens provenant d'éminentes successions et qui a fracassé tous les records, ce qui en fait l'une des 10 ventes aux enchères aux résultats bruts les plus élevés d'art canadien de tous les temps. Cette vente, qui s'est déroulée à Toronto, a attiré plus de 400 amateurs et a atteint 16,73 millions $ (tous les prix sont en dollars canadiens et comprennent la prime de l'acheteur de 17 pour cent) et elle est maintenant la cinquième vente aux enchères en salle avec le résultat brut le plus élevé dans l'histoire canadienne. Parmi les 190 lots, trois se sont vendus plus de 1 million $, et plus de 30 oeuvres se sont vendues au-delà de 100 000 $.

La vedette de la soirée a été la vente à un prix record de Nineteen Ten Remembered, de Jean Paul Lemieux. Ce chef-d'oeuvre s'est vendu 2,34 millions $, fracassant le record mondial d'une oeuvre d'art canadien d'après-guerre et contemporain vendue aux enchères. Ce record dépasse le précédent, établi par une oeuvre de Jean-Paul Riopelle (vendue en mai 2008 à New-York à 1,89 million $ canadiens), et fait de Jean Paul Lemieux le plus grand artiste de l'art canadien d'après-guerre et contemporain.

« En mai 2011, la Maison Heffel a vendu une autre oeuvre majeure de Jean Paul Lemieux, faisant entrer celui-ci dans le cercle restreint des artistes aux oeuvres d'un million de dollars », a déclaré M. David K.J. Heffel, Président de la Maison Heffel et commissaire-priseur. « Ce soir, il est devenu le premier artiste canadien contemporain dont une oeuvre a dépassé les deux millions de dollars ».

La passion des oeuvres de Jean Paul Lemieux s'est poursuivie quand Les voyageurs, une huile sur toile de 74 3/8 x 39 3/4 pouces, signée et datée 1964, s'est vendue 702 000 $ (alors que son estimation de prévente était entre 350 000 $ et 450 000 $ canadiens). Une oeuvre plus tardive de Jean Paul Lemieux, Le croisement, s'est vendue 304 200 $. En tout, la vente des oeuvres de Jean Paul Lemieux seul a totalisé 3,99 millions $.

William Kurelek
William Kurelek
Return to Camp in Winter

Autre vedette de cette vente : Return to Camp in Winter de William Kurelek. Ce lot s'est vendu 210 000 $, plus du double de son estimation entre 60 000 $ et 80 000 $. Une grande exposition de ses oeuvres se déroule actuellement à la Winnipeg Art Gallery.

Le Rocky Mountain Sketch CXXI (Mount Robson), de Lawren Stewart Harris, était estimé entre 300 000 $ et 500 000 $. Après une succession d'enchères acharnées, cette oeuvre notoire a largement dépassé son estimation, se vendant à 1,81 million $. Ce fut l'une des deux oeuvres pour laquelle le consignataire a généreusement accepté de verser le produit de la vente au Women's College Hospital de Toronto.

En plus de l'oeuvre de Harris, la vente a également mis en vedette des oeuvres de Tom Thomson et du Groupe des Sept, qui profitent tous d'un intérêt international renouvelé, comme en témoigne l'exposition actuelle à la galerie Dulwich de Londres, au Royaume-Uni.

La collection de François Dupré, parmi les plus importantes collections privées d'impressionnisme canadien à jamais paraître dans une vente aux enchères, a été prudemment estimée entre 1 million $ et 1,5 million $. Ces oeuvres étaient particulièrement intéressantes, car elles étaient demeurées presque secrètes dans le coffre d'une banque pendant près de 25 ans. Cette collection a dépassé son estimation, se vendant finalement 2,27 millions $, plus de deux fois son estimation la plus conservatrice. Les pièces maîtresses de cette collection comprenaient Environs de Baie-Saint-Paul, de Clarence Gagnon (315 900 $), Lower Town Quebec, de Maurice Galbraith Cullen (280 800 $), Régates à Saint-Malo, de J.W. Morrice (526 500 $) et Winter Sunglow: Arthabaska, de Marc-Aurèle de Foy Suzor-Côté (269 100 $).

Lawren Stewart Harris
Lawren Stewart Harris
Rocky Mountain Sketch CXXI
(Mount Robson)

« Autant les oeuvres découvertes au fond d'une grange que les trésors cachés qui n'ont pas été vus depuis plus de 20 ans, ces nombreux tableaux qui nous ont été remis en consignation pour cette vente ont un passé fascinant et sont tout simplement remarquables, » a déclaré M. Heffel. « Leur vente témoigne de la qualité des oeuvres que nous offrons, et nous sommes très heureux des résultats. »

Un nouveau record a été établi par Sing, Sing, Sing (BG 38) de Jack Bush, une huile sur toile signée et datée de décembre 1974, et qui s'est vendue 234 000 $.

Les ventes de cette soirée ont totalisé 16,73 millions, bien au-dessus de l'estimation de prévente entre 8,5 millions $ et 12,7 millions $. La session d'art canadien d'après-guerre et contemporain, qui a commencé à 16 h, HNE, a totalisé 6,95 millions $, ce qui en fait la deuxième vente d'art canadien d'après-guerre et contemporain au résultat le plus élevé jamais réalisée par la Maison Heffel. La session de beaux-arts canadiens, qui a commencé à 19 h, HNE, a totalisé 9,6 millions $.

Nouveaux records établis lors de la vente aux enchères de beaux-arts de la Maison Heffel, le 24 novembre 2011

Voici les 10 nouveaux records établis lors de la vente aux enchères d'automne 2011 de la Maison Heffel. Tous les prix comprennent la prime d'acquéreur de 17 pour cent ajoutée au prix d'adjudication. Des images en haute résolution des meilleurs tableaux de cette vente peuvent être fournies sur demande.

On peut également se procurer des renseignements sur les oeuvres et sur les artistes à www.heffel.com.

Au sujet de la Maison Heffel

La Maison Heffel a vendu davantage d'art canadien que toute autre maison de vente aux enchères dans le monde, avec plus de 275 millions $ en vente aux enchères d'art depuis 1995, et a réalisé les ventes aux enchères en salle de plus grande valeur d'art canadien. La Maison Heffel est dirigée par l'équipe la plus expérimentée de spécialistes des beaux-arts au Canada. Avec des bureaux et des représentants à Vancouver, Toronto, Ottawa, Montréal et Calgary, la Maison Heffel offre des services supérieurs à ses clients, autant aux vendeurs qu'aux acheteurs, dans tout le Canada. En plus des catalogues imprimés entièrement en couleur, la Maison Heffel publie toute sa vente aux enchères en ligne à www.heffel.com, de la promotion initiale et des listes illustrées des lots jusqu'à la vente en salle par caméras multiples et aux résultats définitifs de la vente.

page précédente
aide |  vente en ligne |  vente en salle |  galerie |  index des enchères |  recherche |  contactez-nous |  historique |  nouvelles
carte du site |  accueil