Deux toiles de Riopelle et Lemieux à un million $ à Vancouver

Éric Clément, La Presse
Publié le 18 mai 2011 à 11h59


La toile Sans titre, de Jean-Paul Riopelle,
a été adjugée pour 1 082 250 $ lors de la vente
aux enchères de la Maison Heffel.

La vente aux enchères de la Maison Heffel, ce mardi soir à Vancouver, qui a atteint un total de 13,6 millions $, a vu deux oeuvres des peintres québécois Jean Paul Lemieux et Jean-Paul Riopelle dépasser le million de dollars.

C'était la soirée des «Jean Paul» à Vancouver. La toile Sans titre, de Jean-Paul Riopelle, aux couleurs rougeâtres, sombres et jaunes, une grande peinture lumineuse datant de 1955 et dont la valeur estimée se situait entre 900 000 et 1,2 million $, a été adjugée pour 1 082 250 $.

Deux peintures de Jean Paul Lemieux, Dimanche et Les Moniales, estimées entre 400 000 et 600 000 $ ont été vendues au-delà de cette estimation. Dimanche, une huile datant de 1966, a d'abord été cédée pour 819 000 $ et Les Moniales, exposée à Moscou dans les années 70, a par la suite atteint la somme record pour un Lemieux de 1 023 750 $.

Un autre Jean Paul a fait sensation. Lampe suspendue, une lampe de Jean Paul Mousseau, en fibre de verre et résine colorée datant de 1960, a en effet été adjugée pour 43 875 $, un record pour une lampe, selon la Maison Heffel. Elle était estimée entre 8000 et 10 000 $.

Une toile de Rita Letendre, Rencontre en flammé, a aussi atteint un prix de vente record (187 200 $) pour cette artiste québécoise de 82 ans représentée par la galerie Simon Blais. Cette huile de 1962 était estimée entre 70 000 et 90 000 $.

«C'est une excellente nouvelle, a dit Simon Blais à La Presse, ce mercredi matin. Ça devait arriver. Cette toile est un chef d'oeuvre. Et il part vers l'ouest comme nos grands tableaux en ce moment.» Une exposition de tableaux récents de Rita Letendre est en cours à la galerie Simon Blais.

Le record de la vente Heffel a toutefois été atteint, mardi soir, par une toile du peintre vancouverois E.J. Hughes. Coastal Boats Near Sidney, BC a été adjugée pour 1 140 750 $. Elle était estimée entre 700 000 et 900 000 $. Une autre toile d'E.J. Hughes, Mouth of the Courtenay River, datant de 1952, est partie pour 789 750 $.

«C'était un honneur pour nous de représenter ces oeuvres d'art et d'être également les témoins de l'excitation qu'elles ont suscitée», a déclaré Robert Heffel, de la Maison Heffel.

La Maison Heffel est très satisfaite de cette vente de 13,6 millions qui dépasse ses attentes qui se situaient entre 8 et 12 millions et qui représente la sixième plus importante vente aux enchères d'art canadien au pays. La seule vente des oeuvres d'art d'après-guerre et d'art contemporain a représenté la somme record de 8,8 millions.

Pour d'autres informations sur cette vente: www.heffel.com

page précédente
aide |  vente en ligne |  vente en salle |  galerie |  index des enchères |  recherche |  contactez-nous |  historique |  nouvelles
carte du site |  accueil