Oeuvres d'art vendues à Vancouver à voir à Montréal

Éric Clément, La Presse
Publié le 27 avril 2011 à 16h37

Jean-Paul Riopelle
Parmi les oeuvres d'artistes québécois qui seront mises aux
enchères, Sans titre, de Jean-Paul Riopelle, une grande
peinture lumineuse datant de 1955 et dont la valeur estimée
se situe entre 900 000 et 1,2 million $.

Photo fournie par la Maison Heffel

La Maison Heffel mettra aux enchères le 17 mai à Vancouver 168 oeuvres d'art canadiennes dont plusieurs émanent de prestigieux artistes québécois, notamment des peintures de Jean-Paul Riopelle, Jean Paul Lemieux et Paul-Émile Borduas. La vente pourrait rapporter de 8 à 12 millions $.

Une centaine de ces oeuvres vendues à Vancouver sont exposées à la galerie Heffel de Montréal à partir de ce jeudi, de 11h à 19h, jusqu'à samedi, jour pour lequel les visites se feront de 11h à 17h.

«C'est un grand privilège de pouvoir admirer ces oeuvres rares à Montréal avant qu'elles ne rejoignent des collections privées», précise à La Presse Tania Poggione, directrice du bureau montréalais de la Maison Heffel.

Cette vente aux enchères honore deux périodes picturales, l'art canadien d'après-guerre et les beaux-arts canadiens. Parmi les oeuvres d'artistes québécois qui seront mises aux enchères, Sans titre, de Jean-Paul Riopelle, aux couleurs rougeâtres, sombres et jaunes, une grande peinture lumineuse datant de 1955 et dont la valeur estimée se situe entre 900 000 et 1,2 million $.


Jean Paul Lemieux
Dimanche de Jean Paul Lemieux.

Réalisé la même année, Chant d'été, de Paul-Émile Borduas, est évalué entre 250 000 et 350 000 $.

Parmi les artistes représentés dans cette vente, citons E.J. Hughes, Alfred Pellan, Marcelle Ferron, Jean-Paul Mousseau, Jean-Philippe Dallaire, John Little, Ulysse Comtois, Rita Letendre, Kent Monkman, Charles Gagnon, William Kurelek, Lawren Stewart Harris, Cornelius Krieghoff et Emily Carr.

Les oeuvres proviennent de trois sources principales. D'abord, de la succession de M. Edgar et de Mme Dorothy Davidson, de Montréal, notamment les peintures Dimanche et Les Moniales, de Jean Paul Lemieux, toutes deux estimées entre 400 000 et 600 000 $, et qui pourraient franchir le million.

Mais aussi de la collectionneuse Theodosia Dawes Bond Thornton et de la succession de Mme Andrée Lavigne-Trudeau, belle-soeur de Pierre Elliott Trudeau.

«Actuellement, les oeuvres des artistes québécois des années 1950 et 1960 sont très prisées et c'est là que nous voyons une réelle croissance du marché », estime David Heffel, président de la Maison Heffel.

Les amateurs d'art pourront suivre la vente en direct le 17 mai sur www.heffel.com dès 19h, heure de Montréal.




Exposition d'oeuvres vendues à Vancouver

Galerie Heffel de Montréal

1840, Rue Sherbrooke ouest

De jeudi à samedi

11h-19h sauf samedi 11h-17h

page précédente
aide |  vente en ligne |  vente en salle |  galerie |  index des enchères |  recherche |  contactez-nous |  historique |  nouvelles
carte du site |  accueil