Histoire de la Maison Heffel
Forte de l’équipe de professionnels des beaux-arts la plus importante et la plus chevronnée au Canada, la Maison Heffel s’est donné pour mission d’offrir aux vendeurs et aux acheteurs du monde entier un service à la clientèle supérieur, en toute transparence.

Kenneth G. Heffel La Galerie de Beaux-arts Heffel a ouvert ses portes en 1978, sous l’œil observateur de l’industriel et collectionneur d’art Kenneth G. Heffel, qui a rapidement affermi la renommée du nom Heffel dans le domaine de l’art canadien, grâce à ses efforts constants et à son profond amour de l’art canadien. En ouvrant une jeune galerie dans l’ancien édifice patrimonial de la Banque royale du Canada, sur l’Allée des galeries déjà solidement établie à Vancouver, Kenneth Heffel, à l’esprit rassembleur, a patiemment bâti sa collection et sa clientèle, fort d’un premier investissement dans des tableaux de valeur des maîtres canadiens. M. Heffel s’est forgé la réputation d’acheter et de vendre les meilleurs œuvres d’artistes canadiens et devint bientôt une figure marquante dans le monde des galeristes. En 1987, après presque dix années dans le domaine des beaux-arts, M. Heffel s’est éteint, laissant à ses fils, David, alors âgé de 25 ans, et Robert, âgé de 23 ans, le soin de reprendre le flambeau et de perpétuer le nom de la famille.

Les frères David et Robert Heffel ont grandi dans une demeure remplie de beaux-arts canadiens qui les ont amenés tous deux à étudier l’Histoire de l’art à l’Université de la Colombie-Britannique. Quelques années après avoir repris la galerie, David et Robert ont perçu un virage important dans la collection d’œuvres d’art et ont remarqué la croissance rapide des maisons de vente aux enchères internationales Sotheby’s et Christie’s. Plus au sud, sur la côte ouest, la réussite de la maison régionale de vente aux enchères de beaux-arts Butterfield & Butterfield de San Francisco, a démontré aux frères Heffel qu’il existait un besoin urgent d’une maison de vente aux enchères de beaux-arts sur la côte nord-ouest du Pacifique. Piqués par les railleries qui fusaient sur leur jeune âge dans un monde de beaux-arts où l’on aime se priser de la sagesse de l’ancienneté, les frères Heffel ont plutôt tiré parti de l’avantage unique de leurs compétences, de leurs années d’expérience dans le domaine des beaux-arts et de leur compréhension très particulière de la technologie de l’Internet et comment elle pourrait être mise à profit sur le marché de l’art.

La Maison Heffel de vente aux enchères de beaux-arts, une filiale de Heffel Gallery Limited, a été fondée en 1995 et, lors de sa toute première vente aux enchères, est devenue la première maison de vente aux enchères de l’Ouest canadien à dépasser le chiffre de vente de 1 000 000 $. La Maison Heffel a révolutionné la manière de vendre des œuvres d’art au Canada, et effectue maintenant deux ventes en salle par année, une au printemps à Vancouver et l’autre à l’automne à Toronto.

Se fondant sur la réussite de la Maison Heffel de vente aux enchères de beaux-arts et sur la croissance rapide de l’Internet dans tous les domaines des affaires, les frères Heffel se sont rapidement tournés vers la création d’une autre manière de présenter des œuvres maîtresses de qualité au public. En septembre 1999, ils ont lancé les ventes aux enchères en ligne sur le site heffel.com. Les ventes aux enchères mensuelles en ligne combinent le bourdonnement et l’expectative des ventes aux enchères en salle au dynamisme de l’Internet. Comme le dit si bien M. David Heffel : « Quand nous faisons une vente aux enchères en salle dans une salle de bal, il y a un bourdonnement dans la salle, une expectative, un frémissement euphorique. Nous avons retrouvé cette même sorte de frémissement et d’expectative en ligne. » La réussite des ventes aux enchères mensuelles en ligne a connu une croissance soutenue, avec des ventes spécialisées qui comprennent de l’art canadien, américain et européen. En avril 2007, la Maison Heffel a tenu une vente en ligne record de beaux-arts britanniques, européens, russes, asiatiques et américains de 2,4 millions $. En mai 2011, la Maison Heffel a réalisé sa 140e vente aux enchères en ligne consécutive.


Robert et David Heffel
avec leur mère Marjorie,
mai 2007

Le site heffel.com a rapidement élargi les services qu’il offrait à de sérieux collectionneurs d’œuvres d’art en lançant son Index de l’art canadien aux enchères, une base de données de ressources par abonnement sur plus de 44 années de ventes aux enchères d’art canadien. Cet index sophistiqué contient plus de 70 000 fichiers et plus de 56 000 images. Aujourd’hui, heffel.com est devenu le site de ressources sur Internet numéro un pour le marché de l’art canadien.

La Maison Heffel publie l’intégralité de ses ventes en salle sur l’Internet (www.heffel.com), de la promotion initiale et de la liste illustrée des lots jusqu’à la diffusion en direct par plusieurs caméras et aux résultats définitifs des ventes. Ceci, auquel s’ajoutent les catalogues imprimés, a entraîné une participation sans égale des collectionneurs dans les ventes, avec des enchérisseurs de tout le Canada, des États-Unis, du Royaume-Uni et de l’Asie. En raison de la situation prépondérante de la Maison Heffel sur le marché de l’art canadien et international, un grand pourcentage des beaux-arts offerts est acheté par des collectionneurs de l’extérieur de la Colombie-Britannique, ce qui démontre l’importance croissante à l’échelle mondiale des ventes aux enchères semi-annuelles de la Maison Heffel. C’est donc sans surprise que l’on voit les collectionneurs de tout le Canada envoyer leurs œuvres d’art marquantes pour revente à la Maison Heffel.

La Maison Heffel est devenue une maison de vente aux enchères d’envergure nationale avec l’ouverture des Galeries Heffel de Toronto en 2002 et de Montréal en 2005. Aujourd’hui, des œuvres de grands peintres canadiens contemporains et classiques sont exposées dans les trois galeries. Avec ses bureaux et ses galeries à Vancouver, Toronto, Ottawa, Montréal et Calgary, la Maison Heffel dispose de l’équipe de spécialistes des beaux-arts la plus expérimentée dans le domaine, offrant à ses clients la meilleure occasion de maximiser la valeur de leurs œuvres.

voir la ligne de temps de Heffel

En mai 2000, la Maison Heffel a vendu aux enchères le tableau canadien au prix le plus élevé cette année là, une toile d’Emily Carr qui a dépassé un million de dollars. La vente la plus récente, en mai 2011, a marqué la vingt-neuvième vente aux enchères consécutive de la Maison Heffel, qui a vendu plus d’un million de dollars de beaux-arts, et la trente-troisième à la suite qui a atteint 2 millions $. En novembre 2004, la Maison Heffel a effectué ce qui était alors la vente aux enchères de beaux-arts au montant le plus élevé au Canada, avec sa vente en salle de Beaux-arts canadiens de 8,49 millions $. Elle a ensuite dépassé ce chiffre de vente le 24 novembre 2005 avec une vente de 12,4 millions $, puis a pulvérisé ce record le 23 mai 2007 avec une vente sans précédent de 23 millions $. Cette vente détient le record de la vente aux enchères de beaux-arts à la valeur brute la plus élevée au Canada; d’ailleurs, la Maison Heffel a réalisé les neuf ventes aux enchères aux résultats les plus élevés au Canada. La Maison Heffel est la seule maison de vente aux enchères au Canada qui a vendu des œuvres d’art pour plus de 50 millions $ en un an. À ce jour, la Maison Heffel a vendu aux enchères pour plus de 275 millions $ de beaux-arts.

La Maison Heffel de vente aux enchères de beaux-arts est également la première à réaliser l’avantage de diviser ses ventes en deux sessions, afin de permettre aux collectionneurs de se concentrer sur les œuvres qui les intéressent, et organise maintenant des ventes en deux sessions qui mettent en vedette l’Art d’après-guerre et contemporain en une session, suivie immédiatement par une seconde session de Beaux-arts canadiens. La Maison Heffel présente des œuvres d’art de manière conviviale et informelle et a laissé de côté le style guindé des galeries d’autrefois. Le soin que la Maison Heffel apporte au détail, à la précision, à la connaissance des œuvres qu’elle présente et, par-dessus tout, à ses directives en matière d’éthique, ont contribué à sa réussite dans son domaine. La récente vente de la Maison Heffel de mai 2010 a été la seconde vente aux enchères d’œuvres d’art en termes de résultat au Canada, et n’est dépassée que par sa propre vente de mai 2007.


Des solutions novatrices

Les Galeries Heffel ont mis au point une stratégie particulière dans le domaine des ventes aux enchères de beaux-arts, déjà élaborée par Sotheby’s et Christie’s au cours de leurs 150 années d’expérience dans le domaine, et ont adapté cette philosophie et ce modèle de vente et de commercialisation à la technologie moderne de l’Internet. En créant l’Art canadien aux enchères sur heffel.com (une base de données informative sur le marché de l’art, accessible par l’Internet), la Maison Heffel a donné aux collectionneurs privés les outils nécessaires pour prendre une décision professionnelle et avisée dans l’achat et la vente de Beaux-arts canadiens. Une telle ressource en format imprimé serait constamment périmée.

Les ventes aux enchères semi-annuelles en salle de la Maison Heffel sont uniques en leur genre, car la Maison Heffel est la seule maison de vente aux enchères qui traite ses clients avec éclat. Au lieu de se trouver dans un hangar poussiéreux, les enchérisseurs de la Maison Heffel s’assoient dans la salle de bal luxueuse d’un hôtel cinq étoiles, avec petits fours raffinés et café, dans une ambiance de gala et avec un personnel jeune et attentif à leur service. Savoir porter attention aux petits détails fait toute une différence.

La Maison Heffel de vente aux enchères de beaux-arts a été la première maison de vente aux enchères du Canada à :

  • produire ses catalogues imprimés de vente aux enchères entièrement en couleur;
  • afficher et reproduire son catalogue de vente en salle sur l’Internet;
  • diffuser ses ventes en salle en temps réel sur l’Internet;
  • tenir des ventes mensuelles sur l’Internet, exclusivement consacrées aux beaux-arts;
  • offrir des expositions dans plusieurs villes de ses ventes aux enchères en salle d’art canadien à Montréal, Vancouver et Toronto;
  • La Maison Heffel est la maison de vente aux enchères numéro un avec des ventes aux enchères en salle de 20,9 millions $ à l’automne 2009, de 22,2 millions $ au printemps 2010 et de 23 millions $ au printemps 2007.
  • La Maison Heffel est la maison de vente aux enchères numéro un au Canada avec des ventes ayant totalisé plus de 50 millions $ au cours de l’année 2007.
  • La Maison Heffel détient plus de 60 pour cent des parts du marché mondial des ventes aux enchères d’art canadien, avec plus de 275 millions $ de ventes depuis 1995.

Ventes



accueil | vente en ligne | vente en salle | vente privée | art index | recherche | contactez-nous | plan du site